<

Lettre à l'alcool (Serge Reggiani) cliquer ici vidéo

A l’alcool

Alcool tu m’as fait payer ton prix
Je ne parle pas de monnaie sonnante et trébuchante
J’ai été sous ta coupe, j’ai subi tes exigences,
J’ai failli te donner ma vie.

Je sais qu’il existe une issue
Et une seule à cet enfer qu’on appelle l’alcoolisme
Et qu’il vaudrait mieux appeler maladie alcoolique
Satanée bouteille te vider n’apporte rien
Les éléphants roses n’existent pas
l’ivresse n’abrite que les noirs serpents de la douleur et de la déchéance
On boit pour une seule raison
Pas pour oublier qu’on boit
Comme ce personnage du Petit Prince
Mais pour oublier tout le reste et échapper à la dépression
L’alcool est un euphorisant
Qui empêche de craquer
Je le sais, je l’ai vécu et je l’ai chanté dans « chanson de Paul », l’histoire d’un homme qui se remet à boire malgré ses promesses, parce qu’il est dépressif

« je bois aux femmes qui ne m’ont pas aimé,
aux enfants que je n’ai pas eus,
mais à toi qui m’a bien voulu
Je bois … «
etc. ….

Le salaud qui mérite une lettre c’est toi saloperie d’alcool ,
Tu repousses la déprime,
Mais le réveil n’en est que plus douloureux.
Pas à cause de la gueule de bois,
Mais parce que la chute est terrible.
Il faudrait rester imbibé d’alcool en permanence
Pour ne jamais revenir à la réalité.
Alors, la mort serait vite au rendez-vous
L’alcool est une forme de suicide.

Le seul vrai conseil à donner est que ça vaut la peine de s’abstenir,
Le plus difficile est de prendre la décision,
Ensuite tout coule comme de l’eau.
Je ne bois plus que ça d’ailleurs
Et je redécouvre la vraie vie

Je ne peux oublier que l’alcool a tué mon ami Michel Auclair :
Sauvé de justesse d’une embolie pulmonaire, une larme d’alcool lui a été fatale.

On demandait un jour à Jacques Prévert pourquoi il ne buvait plus,
Lui qui aurait vendu son âme au diable pour un bon mot répondit :
« parce que j’ai tout bu »
C’était une boutade.
Prévert ne buvait plus parce qu’il voulait vivre.
Tout simplement.
J’ai été sauvé par mes docteurs,
J’ai été sauvé par ceux qui m’aiment
Moi aussi je veux vivre.

JE VEUX VIVRE

Serge Reggiani,
Chanteur abstinent.

Lettre à l'alcool (Serge Reggiani)
© 2020